Après Joy Division et New Order, Bad Lieutenant.

commenter l'article ...

bad lieutenant

Joy Division, New Order et puis aujourd’hui Bad Lieutenant … ça impose le respect non ?

Le respect.
Tout aurait pu s’arrêter avec le suicide de Ian Curtis en 1980. Mais non. Les “survivants” de Joy Division se sont relevés et ont poursuivi leur chemin avec New Order, en s’imposant comme des figures emblématiques de la Pop/New Wave britannique.

Un -joli- parcours … mais une fin beaucoup moins glorieuse. Un peu comme les frères Gallagher (et leur égo démesuré), ce n’est pas l’entente qui faisait de New Order un exemple. En 2007, le départ -virulent- de Peter Hook a sonné la fin et enterré définitivement le projet de New Order.

Barney Sumner aurait pu en rester là. Il aurait pu. Trop facile? Sûrement. Il a donc rempiler, aux côtés de Stephen Morris (présent depuis le début aux côtés de Barney Sumner, de Joy Division à Bad Lieutenant en passant par New Order), pour ce nouveau projet; Bad Lieutenant.

Et on retrouve bien là l’esprit et le style de New Order … C’est pour ça que c’est bon !

Image de prévisualisation YouTube

Bad Lieutenant – “Sink or Swim”, Never Cry Another Tear (2009)

badlieutenant.netmyspace.com/badlieutenantmusic

Article rédigé par Florian Sanson | le 17 novembre 2009

Commentaires :

Commentez sur mixedtape