Knock Knock. Who is There ? Mac Miller

Knock Knock. Who is There ? Mac Miller

1 commentaire
Bon je dois clairement avouer que la blague dans le titre de l’article est naze… mais que celui-ci était prévu depuis bien longtemps. Alors que Malcolm McCormick aka Mac Miller fasse cette petite blague entre deux morceaux m’a fait sourire. Même s’il s’est chargé de rajouter en s’adressant aux personnes ayant rient, “vous avez quel âge?”… j’assume.

Mac Miller, celui que tout le monde connait, sans forcement savoir de qui nous parlons, notamment pour son titre Knock-Knock

Mac Miller – Knock Knock

Image de prévisualisation YouTube

Gym Kilo ?

Mac Miller nous a fait suer… mais tellement. Il faut dire qu’avant même que le monsieur débarque (monsieur de 19 ans rappelons le), nous suintions déjà. 19h30 précise, la musique retentit dans La Cigale (grande première pour moi). Vous dire qui se chargeait d’animer la salle pour la première partie, je n’en ai aucune idée. Tout ce qu’on sait, c’est que les paroles étaient recherchées. Ce ne sont pas mes acolytes de La Team, qui m’accompagnaient, qui diront le contraire.

Bref, 1/2 d’amusement, pas si amusant que ça et puis 45 min de néant. Toujours dans la chaleur.

Et puis a 20h45, la troupe commence a faire son apparition, histoire de nous mettre en jambes au son de Snoop, Kanye et Jay-Z.
20h, Mac Miller entre en scène… et là, l’apothéose de la sueur. On se regarde les uns les autres. Ouf, tout le monde goutte.

Mac Miller, c’est une petite puce. Une petite puce qui a la bougeotte et fait bouger son public avec lui. Tout le monde sautille, frétille… on se demande si le plancher incliné va resister aux assauts. Hop, quelqu’un au premier rang qui fume un pet’ ? Mac Miller, fait comme chez lui, ni vu ni connu que je t’embrouille… Dommage pour toi petit public qui avait surement emmené ton dernier joint. Tu pourras au moins dire que t’en as roulé un pour Mac Miller. Et là, je pense qu’on t’envie tous…

Il enchaîne ses morceaux, de The Spins à Senior Skip Day en passant par Nikes on my Feet… On attendait Knock Knock pour la fin mais finalement non. C’est sur On and On qu’il finira sa première partie… avant de revenir pour un morceau. Puis deux en fait. Donald Trump… et puis un final sur On and On a capella. Parfait.

Mac Miller – Frick Park Market

Image de prévisualisation YouTube

Un hommage à son grand-père (un peu cliché c’est vrai, mais néanmoins touchant), seule personne de sa famille à avoir cru en lui, à l’avoir pousser, mais parti avant de pouvoir le voir ne serait-ce qu’une seule fois sur scène. C’est triste, mais c’est ainsi.

On aura aussi eu le droit à une reprise (toujours a capella) de Rapper’s Delight. Magique.

Petite puce deviendra grande…

19 ans, alors que de par sa présence, son énergie, son talent et son savoir-faire on lui en donnerait, facile 25…
Deux dates parisiennes pour débuter une tournée européenne… Deux puisque bien sur, la première était complète. Et puis des places qui s’échangent sous le manteau à près de 4 fois le prix initial à quelques jours du concert. Il a tout pour devenir grand.

Un album ? Ou ca ? Non non Mac Miller n’en a pas (encore). Le premier, Blue Slide Park, sortira en octobre. Allez soyez patient, c’est bientôt.

Et sinon, un rappeur US blanc, ça vous rappelle personne ? Ah mais si bien sur… En espérant qu’il aille aussi loin ce petit.

Et puis un petit bonus, parce que je pense que c’est celle-ci que je préfère, par ici.

Mac Miller, Blue Slide Park
Rostrum/Most Dope, 2011

Article rédigé par Florian Sanson | le 12 septembre 2011

Commentaires :

4Avatars v0.3.1 v0.3.1

Merci d’avoir pris le temps de rédiger l’article qu’on a pas du tout eu le temps de faire ! ;)

Clairement un talent mais je me pose simplement la question de savoir s’il réussira à faire évoluer son style et notamment ses textes qui ne colleront (selon moi) plus lorsqu’il aura quelques années de plus. A moins que ses fans (globalement assez jeunes) ne vieillissent jamais non plus (comme nous ?) !

Commentez sur mixedtape