Woodkid at Eglise Notre-Dame de la Gloriette for Nördik Impakt

Woodkid at Eglise Notre-Dame de la Gloriette for Nördik Impakt

commenter l'article ...
Bon bin voilà, à prendre notre temps, on se retrouve à faire notre billet sur le live de Woodkid après les copains de La Team
Après LA copine de La Team surtout, avec qui j’ai pu assisté à ce petit mais surtout merveilleux spectacle de Yoann Lemoine aka Woodkid vendredi dernier…

Unique…

C’était à Caen, oui oui, à Caen, pour l’unique concert de Woodkid en France pour cette tournée 2011. C’était à l’occasion du Festival Nördik Impakt qui rassemble chaque année le best de la scène eletro… Il faisait froid, il faisait mouillé. Pas un temps à sortir de chez soi, rentrer de Paris, passer par Le Havre pour aterir dans une église en Basse Normandie.

Parce que oui, tout ça s’est passé dans une église. L’église Notre-Dame de la Gloriette pour être précis. Improbable mais tellement magnifique. Puis comme l’a affirmé Yoann Pendant son set, c’est que son album (à venir) est un savant mélange entre religieux et militaire. Lieu idéal donc.

On a d’abord eu le droit à une petite entrée en matière de Maïa Vidal qui a clairement calmé tout le monde par sa prestation. Personnellement, je n’ai pas réellement accroché. L’impatience de voir débarquer sur “scène” si nous pouvons encore appeler cela comme ça, Woodkid, celui pour qui nous étions là et qui nous enivrait déjà de ses 5 titres disponibles pour le moment.

Comme le soulignait un peu plus tôt notre copine de La Team, on était presque déçu d’être assis, bien que le sujet s’y prette au mieux. Ils arrivent, ils sont là. Ils sont sept sur scène. 3 aux cuivres, somptueux, 2 aux percus, dynamiques et rythmées, 1 au clavier, mélodieux et entêtant… et puis Yoann, au centre, avec son faux air de Hipster. Et sa voix. SA VOIX. Puissante, grave et envoutante.

… et majestueux

Il a donc enchainé ses titres, ceux connus, Baltimore’s Fireflies, Brooklyn, Wasteland… mais aussi ceux qui figureront sur son album The Golden Age à paraitre courant 2012. Shadows, Where I Live, Boat Song… C’est un peu comme de petits privilégiés que nous écoutions attentivement.

Privilégiés, d’abord, de pouvoir assister à son unique concert en France… mais aussi et surtout de pouvoir entendre ses titres que très peu de personnes n’a pour le moment pu entendre.

On a bien évidemment eu le droit au fameux Iron, deux fois, dont une version Unplugged en fin de prestation, comme pour nous souhaiter une bonne nuit. D’ailleurs merci…

Woodkid, Iron

Image de prévisualisation YouTube

Et puis, une petite surprise, assez inattendue, mais pourtant non déplaisante… une reprise de Teenage Dream de Katy Perry. Improbable, mais magnifique… et puis pas si incongrue que ça puisque Yoann avait participé à la réalisation de son clip. Logique.

La boucle est bouclée, la soirée terminée et nous ressortons de cette église, enjoué, heureux et presque fière d’avoir été là.
Merci pour tout…

Yoann Lemoine, le site (pour découvrir ou redécouvrir la vaste carrière artistique et visuelle du monsieur)
Crédits Photo : Lucile Troff

Article rédigé par Florian Sanson | le 12 octobre 2011

Commentaires :

Commentez sur mixedtape