The White Stripes : Under Great White Northern Lights

The White Stripes : Under Great White Northern Lights

commenter l'article ...
Under Great White Northern Lights, a Brother and Sister’s journey across the Great White North.

Tout est dit. Ce film qui retrace l’épopée des White Stripes à travers le Grand Nord Canadien, c’est un peu comme un concert filmé, mais en même temps, c’est aussi une sorte de “carnet de voyage”, une sorte d’introspection sur le groupe … C’est un peu tout ça à la fois.

J’ai pu assister à la soirée Under Parisian Lights au Grand Rex hier soir (27 02 2010).
Au programme de la soirée, une projection des meilleurs clips des White Stripes, suivie de la projection du film qui leur est consacré, Under Great White Northern Lights (unique projection française hors-festival).

Image de prévisualisation YouTube
Teaser | Under Great White Northern Lights

Mike Sarkissian et Emmett Malloy, respectivement producteur et réalisateur (qui étaient d’ailleurs présents dans la salle et qui ont pu répondre à quelques questions avant la projection du film), ont suivis sur les terres Canadienne, lors de leur dernière tournée mondiale en 2007, Mike et Meg White.

Ce film, Under Great White Northern Lights propose à la fois des extraits live des différents concerts de la tournée, des interviews du groupe, du public et des gens qui les entourent.
Le tout sur une bande sonore qui évidemment vous fait voyager.

Bon le film n’était diffusé qu’en VO non sous-titrée, moi qui ne suis pas totalement bilingue, ça l’a fait. Et puis, on a eu le droit à un petit livret avec la retranscription des interviews (et ça, c’est top).
Mais le plus fort du film, c’est que l’on découvre ou redécouvre Mike et Meg White, prétendus frère et soeur, pour qui la musique est un lien émotionnel fort, un moyen d’expression, une raison de vivre.
Comme pour beaucoup ? Peut-être. Du moins, comme beaucoup tentent de nous laisser croire.
Jack et Meg White, semblent si absorbés par leur travail. Ils jouent partout. Partout où ils le peuvent. Dans un bowling, ou sur une place de village en plein après-midi … Peu importe.
Au cours de cette tournée nordique, les White Stripes ont donné des concerts dans des endroits reculés qui ne voient habituellement passer aucun groupe de cette envergure. Ils ont pu partager leur musique avec des groupes d’Inuits …

Les White Stripes ont compris. Ils ont compris ce qu’est la musique.
Déjà 10 ans qu’ils tournent, sans set-list, dans des endroits reculés et coupés du monde.
Un critique a dit “The White Stripes est à la fois le groupe le plus faux et le plus vrai du monde“. Leur histoire est peut-être fausse et inventée de toute pièce. En revanche, ce qu’il nous envoie dan la face, ça, c’est bien vrai.

Bref, ce film nous fait à la fois ressentir la souffrance et la jouissance que peut éprouver Meg sur Seven Nation Army après un concert de plus de 2h30. Il nous transmet l’émotion que ces deux là peuvent ressentir quand Jack reprend pour sa “soeur”, en acoustique, au piano, à la sortie du concert de leur 10 ans au Savoy Theatre (Glace Bay, Nouvelle-Ecosse) le morceau Death Letter de Son House (en version live ici)…

Image de prévisualisation YouTube
Extrait | Under Great White Northern Lights
The White Stripes, We’re Going To Be Friends
(White Blood Cells -2001 | V2 – XL Recordings)

__
liens
site officiel | www.whitestripes.com
myspace | www.myspace.com/thewhitestripes

Merci à Beggars pour les invits.
[Sortie du DVD le 15 Mars prochain, avec notamment la sortie parallèle d'un coffret contenant deux vinyles, le film sur un support DVD et des photos de la tournée.]

Article rédigé par Florian Sanson | le 28 février 2010

Commentaires :

Commentez sur mixedtape