BON IVER, LIVE AT WEMBLEY ARENA, LONDON

BON IVER, LIVE AT WEMBLEY ARENA, LONDON

commenter l'article ...

Le mois dernier, cette info aura ébranlée le paf de l’industrie musicale. Justin Vernon, le noyau de Bon Iver, a décidé de stopper l’aventure. C’est ainsi à la fois déçue mais excitée que je me suis rendue à son dernier concert londonien, mon ticket – acheté depuis des mois – en mains.

20h00 pétantes j’arrive enfin à Wembley Arena, une vraie fourmilière. Après avoir passé la sécurité et enfilé un bracelet obligatoire, je me faufile vers la gauche dans la foule et me retrouve en un rien de temps au 2ème rang. Le pied.

Les lumières s’éteignent sur une salle à moitié au complet et laisse place au trio acoustique folk rock féminin ‘The Staves’. Tendues de jouer dans cette salle mythique, elles auront enchaîné les blagues histoire de se décrisper et mis en avant leurs origines anglaises pour chauffer l’auditoire. Ça n’aura malheureusement pas tellement marché, mais on ne peut pas leur en vouloir, le principal c’est d’essayer.

The Staves – Tongue Behind My Teeth

Image de prévisualisation YouTube

21h15, les lumières s’éteignent à nouveau. Le groupe fait enfin son entrée sur scène et déchaîne la foule en enchaînant 3 de leurs meilleurs titres: Perth, Minnesota et Holocene. Ok le trio The Staves avait raison, ça s’annonce plutôt bien…

La mise en scène est magnifique, nos 7 compères armés de cuivres, guitares et synthés sont sublimement entourés de faux arbres, lumières clignotantes et de dizaines de grosses bougies grandeur nature. A chaque titre, l’impulsion et les couleurs sont différentes, un vrai spectacle.

Sur ‘Hinnon, TX’,  elle y prend d’autant plus tout son sens, gardant ainsi l’auditoire émerveillé et concentré pendant que Justin Vernon passe du piano à la guitare puis lance pourtant si sombrement ”Just realised we’ve not said hello… this song’s about adultery”, “These pants were a bad choice… they feel like hot cardboard boxes”.

Image de prévisualisation YouTube

Histoire de combler les trous le temps d’accorder sa guitare (une différente pour chaque chanson…) et de teaser le public, Vernon annonce un nouveau titre. Excitant ! Mais finalement il entamera la nulle autre ‘Creature Fear’, qui débute lentement et finit par une explosion de cordes et de lumières.

‘Life is long and friendship is good’

C’est avec un discours un peu brinquebalant et décousu, qu’ensuite il introduira son duo avec ses nouveaux amies de Watford. Un titre riche en émotions et réverbérations qui attisera et charmera le public.

re: Stacks feat. The Staves

Image de prévisualisation YouTube

Et entre ‘Michicant’ et ‘Lisbon’, la voici qui arrive. Ma favorite, ‘Calgary’. Après avoir passé des heures à l’écouter dans ma voiture, en allant tous les matins ramasser les mirabelles pendant l’Eté 2011, je l’attendais tant! Pas de bol c’est celle qui me décevra le plus. Surement lassé de la jouer, le groupe l’aura juste expédier. Mais heureusement ‘Beth/Rest’ sera là pour me consoler et puis…

Rappel.

Etant tellement admirative et baba des 1h30 que je venais de passer, quand Bon Iver revient s’asseoir sur sa chaise avec sa guitare acoustique et que le public s’exclame en entendant les premières notes de ‘Skinny Love’, j’avais oublié que celle-ci manquait.

Nul besoin d’écrire un paragraphe sur ce superbe titre connu, reconnu et notamment repris par Birdy, il suffit simplement de l’écouter pour comprendre l’euphorie de 12 000 spectateurs, chantonnant à bout de souffle I told you to be patient. And I told you to be fine. I told you to be balanced. And I told you to be kind’.

Et comme parfois des images valent mieux que des mots, je vous laisse en compagnie d’une vidéo des deux derniers titres du concert qui auront précédé son hymne. Enjoy! Et bonne route à Justin…

The Wolves(Act I and II) / For Emma – HD

Image de prévisualisation YouTube

Set list: Perth, Minnesota, Holocene, Blood Bank, Beach Baby, Hinnom TX, Wash, Towers, Creature Fear, re: Stacks @Info[Featuring The Staves], Michicant, Calgary, Lisbon, OH, Beth/Rest. Rappel: Skinny Love, The Wolves (Act I and II), For Emma.

Article rédigé par Florie Lhuillier | le 16 novembre 2012

Commentaires :

Commentez sur mixedtape