blink-182 : Back for Good ?

blink-182 : Back for Good ?

5 commentaires

Renaissance inattendue

Surprise.
Voilà ce que je me suis dite dès les premières notes du tant attendu « Neighborhoods ».

Après un album un peu « déjà-vu » paru en 2003, une longue séparation, des projets parallèles, le décès de DJ Am (auquel ils rendent hommage sur la pochette) et surtout un grave accident d’avion qui faillit coûter la vie à Travis Baker, on aurait pu les croire vides.

Au contraire, ces aventures malheureuses les ont apparemment inspirés, nourris.  Des textes tristes, certes, mais matures, une voix plus marquée et des accords plus soignés, moins punk, composent ainsi les 14 titres du nouvel album de blink-182.

Des prises de risques

C’est « Ghost on the Dance Floor » qui envoie d’abord la sauce avec le gros son explosif de Travis Baker, suivi du funeste « Natives », du single « Up All Night » et de la sublime intro d’ “After Midnight”. De quoi donner le ton dès le début : « On a mis du temps les gars mais on va vous étonner ».

En effet, pour ce 6e album, le groupe a pris des risques. En utilisant des sons davantage pop-rock, new-wave et électro, c’était sans aucun doute, quitte ou double. Mais ça fonctionne ! Et que c’est bon d’entendre enfin les voix mêlées de Tom DeLongue et Mark Hoppus !
Ainsi, les plus surprenantes restent, incontestablement, « Heart’s All Gone Interlude » (qui, je dois le dire, m’a mise sur le cul), « This is Home » et « Fighting the Gravity”.

Pour autant, que les plus connaisseurs se rassurent, la deuxième partie est quelque part faites pour eux. Le groupe retrouvant ses racines sur « Heart’s All Gone », « Wishing Well » et la réaliste « Love Is Dangerous ».

blink-182, Up All Night

Image de prévisualisation YouTube

Alors que l’on apprécie ou non leur musique, « Neighborhoods » vaut le coup.
Car il est certain que blink-182 restera un groupe phare des années 90 auquel on ne pourra jamais reprocher une chose : nous rendre nostalgique en nous faisant revivre nos années lycées en l’espace de quelques secondes.

blink-182, Neighborhoods
Barclay, 2011

Article rédigé par Florie Lhuillier | le 26 octobre 2011

Commentaires :

4Avatars v0.3.1 v0.3.1

Etant un fan de la première heure de Blink, je ne peux pas approuver cet album. Certes je n’ai plus 15 ans, je ne suis plus un adolescent boutonneux qui gigote sur de la musique punchy, mais depuis le tournant qu’ils ont pris depuis Take off your pant and jacket ne retrouve juste plus du tout dans leurs albums. Le côté électro est juste atroce.

Enfin, bien que cet album ai quelques titres qui valent la peine (Whishing Well, etc), je crois qu’ils continueront leur route avec les fans qu’ils ont acquit à la sortie de l’album Blink 182.

4Avatars v0.3.1 v0.3.1

En tant que grand fan de Blink, j’adore cet album!! Le meilleur titre est pour moi le premier… Et puis Travis est vraiment beaucoup trop fort!!!

4Avatars v0.3.1 v0.3.1

Merci de m’avoir fait gagner 10 ans dans ma tete. A partir de demain, je vais au boulot en t-shirt et jeans troués. Enfin, si j’ose..

4Avatars v0.3.1 v0.3.1

Je laisserais Florie vous répondre, c’est elle qui a écrit le billet et elle maitrise mieux le sujet que moi; mais merci pour vos avis les mecs :)

4Avatars v0.3.1 v0.3.1

Tout d’abord, merci pour vos commentaires :)
Ensuite pour vous répondre, je dois avouer qu’hormis mes années lycées, Blink-182 m’a souvent déçu, notamment avec les 2 derniers albums parce qu’ils manquaient de renouveau.

Je comprends totalement vos avis (que vous aimiez ou non cet album), après tout chacun ses goûts comme dit le dicton !

Néanmoins, n’est ce pas le choix et le travail d’un artiste de tester de nouvelles sonorités, d’aller vers d’autres horizons et d’exprimer ses émotions par divers genres musicaux et textuels ?

Commentez sur mixedtape