First Aid Kit, The Lion’s Roar

First Aid Kit, The Lion’s Roar

commenter l'article ...

Oh toi…

Dans un article précèdent je vous avais dit qu’HMV était devenu mon QG, rappelez-vous. Eh bien, ce shop niché au cœur de Piccadilly a encore frappé !

Pendant que je me baladais tranquillement à la recherche du dernier album d’Other Lives que je n’avais pas encore acquis, en fond sonore résonnait First Aid Kit, me rappelant mes jours passés chez Fargo Records.

Chaleur scandinave

Attirée par ce duo folk-country, je fonce droit vers la vendeuse histoire d’en savoir un peu plus. Forcément pour £10 je tombe dans le piège et je passe à la caisse. Trop pressée, j’écourte l’aprem que j’avais prévu de passer à Hyde Park, je saute dans le premier bus et enfin arrivée, je passe le CD.

Plus pop standard et moins rock que je ne l’avais imaginé (au vue du titre de l’album : le rugissement du lion), l’album s’ouvre sur le single ‘The Lion’s Roar’. Certes affirmé et entraînant, ce premier titre n’offre pourtant que des tonalités à cordes pincées rappelant juste assez la chaleur d’un feu de camp réanimant une contrée scandinave.

S’en suit un bel hommage americana-country à Emmylou Harris et Johnny Cash, d’un ‘In The Hearts Of Men’ à vous réchauffer le cœur, de rythmiques plus enfantines avec ‘Blue’, de ‘This Old Routine’ parfaite de belles acoustiques ou de l’unisson ‘To A Poet’.

First Aid Kit, The Lion’s Roar

Image de prévisualisation YouTube


Une identité plus affirmée

La deuxième partie de l’album, quant à elle, dévoile une véritable identité avec ‘I Found a Way’ et surtout avec ‘King Of The World’, belle collaboration avec Conor Oberst (Bright Eyes). Je ne dirai pas qu’elle soit bercée d’originalité mais cette association d’arrangements country à des mélodies folk reste convaincante. Tandis que ‘New Year’s Eve’ offre 3’07 min de Middle-West américain.

‘The Lion’s Roar’ ressemble ainsi à ‘The Big Black & Blue’, en mieux : plus assumé, plus profond et doté de meilleures sonorités, certainement dû au travail du producteur Mike Mogis.

Car First Aid Kit n’en est en fait pas à son premier album. Formé à Stockholm en 2007 par deux sœurs suédoises Johanna & Klara Söderberg, le groupe se fera repérer par le public un an plus tard grâce à une reprise de Fleet Foxes. S’en suivra une tournée avec Lykke Li et une rencontre avec Jack White qui leur proposera d’enregistrer ‘Universal Soldier’ dans le cadre de Third Man Records. De beaux hasards qui les mèneront en 2011 à Omaha.

Un beau mix

Mélange de la BO d’Into the Wild et du timbre de voix d’Alela Diane, écouter The Lion’s Roar, c’est comme rêver qu’on est seul au monde, roulant au volant d’une Cadillac cabriolet sur une route perdue du Tennessee. Ou se retrouver dans une fête de village à danser autour d’un banquet. Certes ça fait un peu cliché, mais ça ressource.

Alors si vous revenez d’une journée de boulot épuisante, que vous vous êtes levé du pied gauche ou que vous avez le moral à plat : installez-vous dans votre canap, mettez vos lunettes de soleil et rêvez que vous êtes allongé dans un champ de blé. Détente assurée.

First Aid KitThe Lion’s Roar
Wichita Recordings / PIAS – 2012

site : http://thisisfirstaidkit.com/

Article rédigé par Florie Lhuillier | le 15 mai 2012

Commentaires :

Commentez sur mixedtape